Accueil Cadre de vie Mieux se déplacer Autres modes de transport
  • Autres modes de transport

Auto partage

L'auto-partage est la mise en commun d'une flotte de voitures au profit d'abonnés afin de disposer d'une voiture le temps d'un déplacement occasionnel sans en être le propriétaire.


Terminés les soucis d'assurance, d'entretien et de stationnement, l'abonné ne s'occupe plus de rien sinon de réserver quand il le désire un véhicule en libre service garé dans un parking à proximité de chez lui, pour le trajet de son choix et pour une durée limitée. Le reste du temps, la voiture est utilisée par d'autres « auto-partageurs ».

 

Un système souple et simple d'utilisation puisque la réservation et l'accès aux véhicules sont facilités par les nouvelles technologies. Les voitures sont ainsi disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

 

Au-delà de ces considérations pratiques, l'auto-partage assure une utilisation nettement plus raisonnée, économique et écologique de la voiture. Il permet en effet de générer de réelles économies à ses abonnés. A titre d'exemple, la voiture d'un particulier coûte environ 4 550 € par an avec l'auto-partage, le coût est de 2 500 € par an pour 5000 kilomètres environs et est pris en charge par la société offrant le service d'auto-partage. Le tout en réduisant le nombre de véhicules en circulation et en stationnement : une voiture partagée remplace entre quatre et huit voitures privées. Ce qui permet d'économiser jusqu'à 1,2 tonnes de CO2 par usager, soit à peu près 60 % de ce que l'on rejette en moyenne par an en se déplaçant !

 

Ce système se développe de plus en plus en ville. Il existe déjà à Annecy et Genève par exemple. Même s'il n'est pas utilisable pour vous rendre de notre territoire à votre lieu de travail, pourquoi pas vous en servir pour vos déplacements professionnels ?

 

En zone rurale, il est pour l'instant plus difficile à mettre en place mais vous pouvez d'ores et déjà opter pour sa variante :

Auto partage entre particuliers

A mi-chemin entre le covoiturage et la voiture en libre-service (l'auto-partage commercial), cette pratique se veut simple à son origine : partager sa voiture personnelle avec ses amis, ses voisins, ses collègues ou ses proches, pour réaliser des trajets différents à des moments différents. La dynamique est accélérée par l'émergence de sites Internet communautaires comme Deways, Voiturelib' ou encore Livop, pilotés par des sociétés qui proposent un service sécurisé clés en main.

 

Cette solution permet au propriétaire de gagner un peu d'argent en louant sa voiture, et à un conducteur sans véhicule de se déplacer à moindre frais, entre 30 et 50% moins cher qu'un service similaire chez un loueur. Et comme l'auto-partage commercial, ce type de mobilité permet, à grande échelle, de réduire le nombre de voitures en circulation sur les routes, et donc les émissions de CO2.

 

Quelques sites de référence pour en savoir plus...ou passer à l'action

http://autopartageentreparticuliers.blogspot.com

http://www.deways.fr/fr

Pedibus et velobus

Il s'agit de ramassage scolaire piéton ou cycliste. Les groupes d'écoliers sont pris en charge par des adultes bénévoles de leur zone d'habitation jusqu'àvelo l'école, via un itinéraire précis et sécurisé. De plus en plus de communes et d'écoles favorisent la mise en place de ce dispositif.

 

Pourquoi ?

  • Garantir la ponctualité et procurer tranquillité aux parents!
  • Améliorer l'autonomie et la santé des enfants : apprendre aux enfants à se déplacer de façon responsable et citoyenne, les inciter à faire un peu d'exercice, contribuer à l'amélioration de leur concentration en classe.
  • Améliorer le niveau de sécurité aux abords des écoles en diminuant le nombre de voitures y circulant.
  • Favoriser la convivialité et la vie des communes en permettant aux enfants et aux adultes accompagnateurs de découvrir et de s'approprier leur quartier.
  • Diminuer la dépendance à voiture ainsi que les coûts, de carburant notamment, occasionnés pour les familles.
  • Participer aux efforts de diminution des gaz à effets de serre.